Hicher, Makiko

L'azur m'ayant abandonnée...


Ce sont des pièces en grès, cuites au four électrique, sur lequel j'ai employé une technique de glaçure en appliquant des éponges naturelles, de la même façon que j'aurais peint un tableau.


Ces créations m'ont été inspirées par l'idée d'une œuvre qui (peut-être suite à un naufrage) serait tombée au fond des eaux, où elle aurait attendu pendant des siècles, solitaire, peu à peu recouverte par les algues et les coquillages et prenant la couleur des océans qui l'entourent. C'est un travail empreint à la fois de tristesse et de poésie, celles des objets perdus, abandonnés de tous, que le temps, peu à peu, marque de son empreinte. Il y a aussi cette idée des profondeurs marines, des gouffres aquatiques, qui m'a toujours fait peur, mais se teinte de romantisme.


Ces pièces, à bien des égards, sont typique de mon travail : en argile (la matière que je préfère), d'une forme simple, la plus naturelle possible, et marqué comme la plupart de mes pièces par l'idée du temps qui passe et altère les choses, leur donnant un relief et une profondeur secrète.

makiko.hicher@gmail.com


Un avant-goût de ce que vous découvrirez.




Posts récents

Voir tout