Parisien, Chantal

De la masse d’argile, cette matière modelable à l’infini tant que le feu n’a pas agit, s’élève de celle-ci des contenants aux formes généreuses. Sous sa forme liquide, l’argile se fige au paroi blanche du moule en plâtre pour reproduire, encore et encore, des objets en céramique unique. La plaque d’argile, malléable, se transforme en coquetteries, ou bien elle se dresse en créations multiples, ludiques, décoratives. Le contenant se trouve indéniablement et intimement lié à son contenu, dans le respect de la fonction pour lequel il a été créé. Toujours, chaque détail importe.


Ainsi, le décor coloré et tactile en relief confère une unicité à chacune de mes céramiques que je façonne à la main. Parfois, les haïkus et les gravures se figent dans la matière laissant l’empreinte de mes doigts, le mouvement se fige en séchant dans l’engobe ; des dessins aux doigts ou à l’astèque dans la matière imprégnés. Une présence palpable qui garde les sens en éveil, l’objet en main. Les courbes

généreuses, le bleu, le jaune, les relief, les mots se renouvellent inlassablement.


Subsiste le désir de partager un petit fragment de ce métier ancestral qui me passionne, grâce à un savoir acquis, patiemment et passionnément ; pour la plénitude que procure la bonne compagnie et les beaux objets !


info@chantalparisien.com


Un avant-goût de ce que vous découvrirez.








Posts récents

Voir tout